Services Proposés

   GEOSCIENCES offre ses services pour :

- La reconnaissance géologique de sites ;

- La recherche de réseaux enterrés et de cavités, la caractérisation des terrains superficiels, l’auscultation d’ouvrages (projets d’urbanisation et routier) ;

- La reconnaissance des terrains avant enfouissement de canalisations, lignes électriques, fibres optiques ;

- La recherche de cavités, de fissures et de structures enterrées ;

- La localisation de déchets enfouis, ou d’extension de panaches de pollution des sites de stockages d’ordures ménagères ou de déchets industriels (réhabilitation et sites nouveaux).


 Investigation Géophysique

 .1 Tomographie électrique 2D-3D

 Elle consiste à l’injection d’un courant électrique de faible intensité dans le sol par un couple d’électrodes d’injection et à la mesure de la résistivité par des électrodes de potentiel.

L’interprétation des données de résistivité apparente se fait avec l’aide des logiciels d’inversion Res2dinv/Res3dinv qui permettent d’obtenir un modèle de résistivités interprétées suivant une échelle de profondeur vraie.

Son application dans le Génie civil permet :

La recherche de cavités et de fissures ; 

La caractérisation des terrains superficiels ;

La représentation de coupes de sols.

           2 Electromagnétisme

Comme les méthodes électriques, les méthodes électromagnétiques ont pour objectif la cartographie de la résistivité des structures analysées. Elles ont pour principe la création (naturelle ou artificielle) d'un champ magnétique, ce champ va au contact d'anomalies, induire un champ électromagnétique qui sera mesuré par un récepteur à la surface. Le rapport entre le champ magnétique émis et celui mesuré permet d'obtenir la conductivité apparente de la structure explorée.

L’électromagnétisme permet :

- La cartographie de contaminants ;
- La détection de corps métalliques enfouis ;
- La cartographie des couches du sol ;
- La détermination de l'épaisseur des diverses couches de matériaux des routes et ponts ;
- La cartographie des vides d'un ouvrage ;
- L’inspection du béton.

3 Sismique Réfraction – Réflexion et MASW

La sismique réfraction :
C’est une méthode géophysique fréquemment utilisée pour déterminer les caractéristiques physiques du sol et des roches.
Elle a pour principe l’émission d’un signal de type acoustique (marteau, explosifs), qui se propage dans la roche et qui est réfracté à la rencontre d’un contraste de densité à un certain angle. Le signal réfracté est enregistré par des géophones installés à la surface du sol.
L’analyse de divers paramètres (temps d’arrivée du signal de la source au géophone, vitesse de l’onde, géométrie des géophones) permet :
- La détermination des différentes couches géologiques du terrain étudié ;
- L’évaluation de la profondeur du socle.
La méthode MASW (Multichannel Analysis of Surface Waves)

C’est une méthode sismique d’exploration peu profonde basée sur la propagation des ondes de surface.
L’acquisition est assez similaire à celle des méthodes de Sismique Réflexion ou Réfraction : une source génère des ondes de surface, et celle-ci sont enregistrées par un profil de géophones installés aussi à la surface du sol. Le signal émis par la source, ceux arrivés aux géophones, leurs temps d’arrivée et amplitude, sont tous transmis à un enregistreur sismique (sismographe) pour être par la suite analysés.
Dans le domaine de la géotechnique, elle nous permet :
- La cartographie du socle ;
- L’évaluation des vitesses de cisaillement (Vs30) afin de déterminer la classe sismique des sols ;
- La détermination du degré de compaction des sols à travers la détermination des paramètres géotechniques tels que le module de Young, ou le coefficient de poisson qui sont dérivés des vitesses de cisaillement (Vs).

4 Géoradar

L
e radar à pénétration de sol, encore appelé Géoradar est une méthode géophysique non-destructive qui permet l’imagerie des structures explorées.
Elle consiste à l’envoi et à la réception de pulsations électromagnétiques dans la structure étudiée, ces pulsations étant sensibles aux propriétés électriques que sont la conductivité et la permittivité électrique, seront réfléchies à l’interface de changement de couches, et enregistrées par le récepteur du système
Géoradar.
L’analyse du temps de voyage de ces ondes ainsi que leur amplitude permet de différencier les différentes structures traversées par ces ondes.